よしのーと!

Taille du texte開く
Yamato-Kamiichi

Tous à Rokkenya !

お気に入り

Ajouter aux Favoris

Aujourd’hui, nous vous présentons Yoshitsugu Shima, un villageois de Yoshino âgé de 61 ans.

C’est un homme mince, au corps sculpté par ses années de volley-ball au collège. Le visage bronzé et intrépide, le torse musclé. Et sa serviette enroulée autour de la tête dégage l’aura des artisans.

Difficile de croire qu’il a 61 ans.

Né à Yoshino, ce personnage au sang chaud travaille ici dans la plomberie depuis sa jeunesse.

Il s’affaire ici à Rokkenya, une maison ancienne qui sert de base pour dynamiser la communauté locale.

Découvrons les activités qui s’y déroulent.

 

Rokkenya, un lieu très animé

L’endroit se trouve à quelques minutes à pied de la gare Kintetsu Yamato-Kamiichi, en suivant la route du quartier.

En traversant les rues fortement marquées par le style de l’ère Showa, vous remarquerez forcément l’enseigne en cèdre portant le nom Rokkenya (六軒や) écrit d’une encre vive.

En jetant un œil à l’intérieur, vous verrez les vieilles enseignes et les décorations qui ornent l’arrière, ainsi que des produits en étain et une rangée de bouteilles de saké.

Serait-ce une taverne ?

C’est ce que je me demande en penchant la tête.

« N’hésitez pas, entrez, entrez donc ! » m’invite M. Shima, en surgissant de la maison voisine.

Une fois à l’intérieur, je ressens immédiatement l’atmosphère propre aux maisons anciennes.

Une ambiance élégante et nostalgique.

Shima m’expliquera que ses ancêtres vivaient ici, et qu’il a rénové l’endroit pour que les gens puissent s’y réunir librement.

C’est une « maison communautaire », pour utiliser un terme en vogue.

C’est aussi lui qui a écrit le panneau.

Mais pourquoi M. Shima a-t-il pris la peine de créer un lieu de rassemblement pour la communauté ?

 

Un amour débordant pour Yoshino

Le nom Rokkenya vient du nom de ce quartier.

Shima vit juste à côté, la maison étant indiquée par le panneau « 金川工業所» (Kanagawa Kogyosho).

Kanagawa est le nom de marque de cette boutique de plomberie et de travail de gouttière, établie il y a quatre générations.

Un commerce indispensable depuis des temps anciens.

Il y reste à ce jour des produits en étain fabriqués par le grand-père de M. Shima.

Rokkenya fait face à l’ancienne route d’Ise. Quand M. Shima était enfant, l’endroit débordait de boutiques et de clients.

Aujourd’hui, ces vestiges déclinent peu à peu avec le vieillissement de la population et subissent le passage du temps.

Pour M. Shima, il n’était pas question

de rester sans réagir.

Il a vécu beaucoup de choses. Enfant, il nageait dans le fleuve Yoshino et dévalait dans les champs avec les mauvais garçons.

Attiré par la ville, il passera par une école professionnelle à Osaka.

Le point tournant de sa vie sera sa participation à une ligue de la jeunesse, dont il deviendra le

leader.

Et c’est en venant aider sa communauté qu’il redécouvrira l’attrait et le potentiel de Yoshino.

Un si beau village, vraiment.

La beauté de la localité lui a ouvert les yeux.

Il rencontrera sa femme dans sa ligue de la jeunesse. Ensemble, ils auront des enfants, et comptent maintenant quatre petits-enfants.

Avec la compréhension et la coopération de sa femme, il s’emploie à redonner aux lieux l’énergie du temps de son enfance.

Ouvert il y a trois ans, Rokkenya est déjà devenu un lieu de repos incontournable du quartier.

Les banquets arrosés n’y sont pas rares non plus.

En automne, pour la récolte, une fête est même organisée, avec concours de karaoké et cuisine faite par sa femme.

Amoureux de saké, M. Shima sert tout le monde et s’invite dans les conversations, rit, pleure et grommelle…

C’est un grand lieu de comédie qu’il nous offre à Yoshino.

Mais son ambition ne s’arrête pas là.

Chaque année, le dernier samedi de juillet, se déroule un festival appelé « Yoshino Furusato Genki Natsu Matsumari », que l’on pourrait traduire approximativement par « Grande fête estivale du village de Yoshino ».

Lors de cette fête, des mannequins en papier mâché, appelés « Tateyama », sont exposés au grand plaisir des participants.

Pour préserver cette tradition, M. Shima a fondé la « Société de conservation du Tateyama de Rokken-cho ». Chaque année, lui et des habitants locaux se réunissent à Rokkenya pour discuter des nouvelles créations et travailler dessus.

C’est donc devenu le point central qui rassemble la sagesse et l’expérience des villageois par le biais de ce festival.

Cette activité constante n’aura fait que renforcer l’amour de chacun envers Yoshino.

 

Des échanges au-delà des générations et des frontières

Récemment, un événement un marqué un grand pas en avant pour les projets de M. Shima.

Ce fut lors de la visite de Yoshino par un groupe de jeunes visiteurs, lors de l’été 2019.

Ces jeunes gens étaient venus dans le cadre d’un voyage organisé par TENJIKU, une initiative conjointe du village de Yoshino et de SAGOJO, une société basée à Tokyo.

Cette initiative, qui voit le village accueillir des voyageurs, a grandement enthousiasmé le couple Shima.

Dans ce cadre, des réunions d’échange se déroulent à Rokkenya, avec l’aide enthousiaste des femmes du quartier.

Et à vrai dire, les résultats ont dépassé les attentes de M. Shima.

Entendant que de jeunes voyageurs venaient visiter Yoshino, les anciens du coin ont progressivement commencé à endosser le rôle d’hôtes.

Quand les voyageurs repartent de Yoshino en remerciant ces personnes, elles répondent, larmes aux yeux, que c’est elles qui leur sont reconnaissantes d’avoir apporté leur énergie.

« C’est mon prochain objectif »

annonce solennellement M. Shima.

« Je veux que beaucoup de gens viennent, au-delà de toutes les frontières.

Et je veux que nous soyons tous connectés. »

Cherchant à battre le fer pendant qu’il est encore chaud, M. Shima encourage tous les jours le personnel de la mairie et les propriétaires de lieux d’hébergement de Yoshino à réfléchir à de nouvelles façons d’attirer les visiteurs.

Et Rokkenya est un parfait exemple des initiatives récentes de rénovation d’anciennes maisons, le trésor de M. Shima.

J’espère de tout cœur qu’il emploiera son expérience et continuera à tout donner pour Yoshino à l’avenir. Le quartier de Kamiichi compte sur lui !

 

Département éditorial de Yoshinoto

Département éditorial de Yoshinoto

Présentation du charme caché de Yoshino et comment en profiter.

Consultez également cet article !