よしのーと!

Taille du texte開く
Initiatives de Yoshino

Une nouvelle forme de voyage – La naissance de TENJIKU Yoshino

お気に入り

Ajouter aux Favoris

Se laissant bercer dans les trains de Kintetsu, les voyageurs arrivent pleins d’enthousiasme pour rencontrer les habitants locaux et repartir avec des souvenirs inoubliables.

Leur destination se trouve à 10 minutes de marche de la gare de Kintetsu Yamato-Kamiichi.

TENJIKU Yoshino a vu le jour en juillet 2019, dans le quartier Kamiichi du village de Yoshino.

Fruit d’une collaboration entre la mairie de Yoshino et SAGOJO Co., Ltd, le lieu a pour objectif de proposer une « nouvelle forme de voyage avec hébergement gratuit ».

À Yoshino, la population décroît rapidement et 1 personne sur 2 est âgée de 65 ans ou plus.

L’objectif est de permettre aux gens de découvrir et de s’intéresser à Yoshino et à ses habitants, et à en faire de fidèles ambassadeurs pour le village.

Plus que du tourisme, sans avoir à déménager : les voyageurs qui viennent dans cet esprit sont considérés comme une « population annexe ».

Souhaitant augmenter cette population, le village de Yoshino a lancé diverses initiatives.

TENJIKUの目指す世界

(Source : site Web de SAGOJO)

La période de séjour va de 2 à 5 jours (jusqu’à 1 mois à partir de la 2e fois). Les voyageurs ont également droit à une bonne quantité de temps libre. Vous pouvez choisir le contenu de votre travail (« Sagojob »), et vous avez le soutien des guides locaux.

Mais qu’est-ce qu’un Sagojob ? Vous vous posez sans doute la question.

Si ce n’est qu’une question d’avoir un hébergement gratuit, c’est un peu léger, non ?

Un Sagojob consiste à venir en aide à la population locale pendant 2 à 3 heures, tout en interagissant avec les gens.

Voici quelques exemples de travaux :

– Promotion des attraits du village (réseaux sociaux)

– Expérience de bricolage sur place (pose de revêtement, plâtrage, etc.)

– Aide au nettoyage de maisons d’hôtes

– Aide pour l’événement communautaire « Tateyama » du quartier de Kamiichi

– Aide pour la cérémonie du toro nagashi (envoi de lanternes en papier le long d’une rivière)

– Récolte de champignons

– Création de dépliants pour des événements

– Nettoyage de temples, aide et participation aux événements

– Aide à la cafétéria locale

– Expérience de travail agricole (récolte du riz, etc.)

– Leçons à la garde périscolaire

– Aide pour le programme de coopération pour la revitalisation de la communauté

– Participation aux événements du mont Yoshino

– Aide à la maison d’hôtes Sankiro

– Étude des brasseries

– Conception de cartes pour café

– Récolte de kozo pour la fabrication du papier washi

農作業のお手伝い

(Source : Aide aux travaux agricoles – site Web de SAGOJO)

En une demi-année d’existence, ce sont 35 voyageurs de tout le pays qui ont ainsi découvert Yoshino.

Une visiteuse d’une vingtaine d’années de Tokyo est déjà venue 3 fois dans le cadre de cette initiative, charmée par le peuple de Yoshino.

Elle a même organisé un « Rassemblement autour de TENJIKU Yoshino » dans la capitale. Ce genre de projets nous ravit.

Elle est devenue si populaire que maintenant les gens l’interpellent dans la rue quand elle vient.

Cette initiative a été partagée à la télévision et dans les journaux, et a fait partie des sujets les plus populaires sur Yahoo!

La plupart des voyageurs sont des célibataires dans leur vingtaine/trentaine, et beaucoup sont des femmes. Cela peut surprendre.

C’est aussi l’occasion pour Yoshino d’accueillir des professions que l’on voit rarement ici, avec des créatifs, designers, écrivains, photographes, etc. à la recherche d’un espace de travail libre.

Et quels chiffres ! D’après une enquête auprès des personnes qui ont utilisé le TENJIKU Yoshino, 78,9 % se sont dites très satisfaites, et 21,1 % satisfaites. Et 100 % des voyageurs ont dit vouloir revenir !

Le secret de ce niveau de satisfaction ?

La réponse est évidemment la rencontre avec « les gens ».

Voici quelques impressions recueillies.

« Les gens de Yoshino sont vraiment gentils et chaleureux. Ça a réellement revigoré mon corps et mon esprit, fatigués par la vie à Tokyo. En restant longtemps, j’ai eu la chance de pouvoir échanger tous les jours avec les villageois. Quand j’allais courir le matin, une personne qui connaissait mon goût pour l’alcool me proposait de boire une bière, là où d’autres m’invitaient à participer aux événements locaux. Grâce aux guides, j’ai pu en apprendre beaucoup sur les produits agricoles, le saké local et le territoire. J’ai l’impression d’avoir trouvé un deuxième village natal, et cela me ravit. J’ai aussi apprécié la culture du cèdre à Yoshino, la chaleur de ses habitants et leur goût pour la nourriture et la boisson. J’ai hâte de revenir et de pouvoir dire aux gens ‘Me revoilà’. »

(Femme d’une vingtaine d’années, employée de bureau à Tokyo)

Découvrons aussi ce que les villageois en pensent.

« Quand je ne connaissais pas bien TENJIKU, j’avais un peu peur que tous ces jeunes gens viennent nous prendre notre travail, mais ce système de rotation à court terme a permis à beaucoup de gens de venir et contribuer aux événements et aider les restaurants locaux, ce pour quoi nous sommes très reconnaissants. J’espère que les villageois apprendront à mieux connaître TENJIKU et contribueront à créer un environnement agréable pour tous. »

 

Les villageois qui ont travaillé avec les voyageurs se disent satisfaits, et les réunions informelles qui ont lieu régulièrement lors de leurs venues ont permis de dynamiser la communauté.

Car ce sont ces échanges qui sont la plus belle partie des voyages avec TENJIKU Yoshino !

Les voyageurs qui viennent à Yoshino en profitent pour participer aux réunions locales occasionnelles.

Que diriez-vous d’un voyage un peu spécial qui vous permettrait de réellement rencontrer et échanger avec la population locale ?

N’hésitez pas à consulter notre article sur la journée typique du voyageur.

« La journée typique du voyageur »

Il est conseillé de réserver le plus tôt possible, car le programme est devenu très populaire.

 

Nous attendons votre venue avec hâte !

SAGOJO

https://www.sagojo.link/

Yacchan

Yacchan

Consultez également cet article !