よしのーと!

Taille du texte開く
Faune et flore

Les charmes du mont Yoshino expliqués par une propriétaire de maison d’hôtes

お気に入り

Ajouter aux Favoris

Le mont Yoshino est célèbre pour être un des 3 grands lieux aux cerisiers désignés du Japon.

Environ 70 % de ses touristes viennent ainsi au printemps.* Essayez de trouver une auberge.

Évidemment, c’est plein partout.

Au printemps, on se croirait facilement à Takeshita-dori ou à Dotonbori, aussi je vous conseille de venir

une autre saison que le printemps pour éviter les foules.

Le mont Yoshino est bien plus agréable à parcourir dans le calme, entre locaux, faune et divinités.

C’est le vrai visage des lieux.

Pour moi qui vis au mont Yoshino tout au long de l’année, c’est le véritable charme que je veux partager.

La vraie façon d’apprécier les lieux.

Ou plutôt, ce qu’est vraiment le mont Yoshino.

Mont Yoshino, au village de Yoshino, dans la préfecture de Nara.

La zone appelée « Yoshino » est vaste, et le mont Yoshino en est le cœur.

Aujourd’hui, le mont est connu pour ses cerisiers, mais c’est depuis des temps anciens un lieu qui rassemble les pèlerins grâce à son histoire religieuse. C’est une montagne sacrée où résideraient de nombreux dieux.

Au fait,

saviez-vous qu’il n’y a pas de montagne « Yoshino » ?

« Mont Yoshino » désigne une zone, un ensemble de montagnes, plutôt qu’un sommet particulier.

C’est un fait assez peu connu.

De fait, c’est une destination touristique qui peut prêter à confusion.

Les visiteurs me disent souvent :

« C’est encore plus montagneux que ce que

j’imaginais… »

Ici, nous en sommes en Terre Sainte du culte de la montagne.

Le concept de culte de montagne est que « la montagne elle-même est un Dieu ».

Depuis des temps immémoriaux, les gens viennent ici « se prosterner devant la montagne ».

On les désigne par le nom « Yamabushi » (prêtres guerriers).

Comme nous sommes ici

en montagne…

les chaussures d’exercice sont indispensables ! (c’est très, très important)

Voici un lieu que j’aime particulièrement sur le mont Yoshino.

Vous trouverez beaucoup de lieux décrits dans les guides, mais je tiens à vous présenter quelque chose de différent.

Malgré le terme de « mont », le mont Yoshino est assez proche du village.

Le sentier est bordé de maisons, de boutiques de souvenirs, de cafétérias et d’auberges,

mais vous y trouverez beaucoup de faune sauvage.

Des cerfs, évidemment, mais aussi des belettes, blaireaux, écureuils, renards, hiboux, faucons…

Ils ne se montrent pas trop trop pendant la journée, mais ils sont de sortie dès le coucher du soleil.

Contrairement aux soirées en ville, il fait très sombre la nuit en montagne. Vous ne verrez donc peut-être pas les animaux, mais vous ne pourrez pas manquer leurs divers cris qui animent les soirées.

En regardant bien, vous pourriez distinguer des silhouettes d’animaux au clair de lune, ou voir leurs ombres traverser le ciel étoilé.

Les écureuils volants glissant dans les airs vous rappelleront peut-être un certain homme chauve-souris.

(Pour l’anecdote, les écureuils volants du Japon sont les plus grands au monde. En anglais, on les désigne même sous le nom d’écureuils volants « géants »)

Pendant la journée, vous pourrez croiser de plus petits animaux.

Des escargots rares comme le Kemaimai ou le Namikimaimai, ainsi que des insectes que vous ne trouverez qu’ici, comme la cigale de Yamato, le scarabée Gohondaikoku ou encore le Rurisenchi (divers coléoptères et scarabées cerfs sont aussi visibles en été).

Sur les murs de pierre du temple Kinpusenji, des espèces en voie de disparition comme le Miyamahaigoke résident dans la mousse. En observant bien les troncs de cerisier en décomposition, vous pourriez même voir de beaux mycétozoaires se former.

Juste à côté du domaine des humains, le mont Yoshino vous permet d’observer une nature riche et abondante.

Bien sûr, vous pouvez aussi aller de l’autre côté de la montagne pour admirer la nature. Cependant, vous auriez pour cela besoin d’une voiture, ou de marcher beaucoup, et d’aller dans des lieux sans logement ou restaurants. Pour moi, la vraie particularité du mont Yoshino est la richesse de la nature qui s’épanouit si près d’un si grand nombre d’humains.

En ville, vous aurez du mal à trouver des zones dominées par des créatures non humaines.

Il est alors facile d’avoir l’illusion que le monde tourne autour de nous.

Les êtres humains croient à tort posséder le pouvoir sur toutes choses.

La nuit, en montagne, la nature exprime sa force et sa diversité à travers les cinq sens.

C’est quelque chose d’excitant et de passionnant.

Tendez l’oreille, ouvrez bien les yeux et vos sens s’éveilleront.

L’été dernier, un soir, j’ai découvert pour la première fois des larves d’Ubabotaru (une espèce de luciole) sur le mont Yoshino.

Les adultes se montrent souvent en journée, mais je tenais à voir leurs larves depuis longtemps.

En effet, ce sont leurs larves qui sont luisantes.

J’ai senti mon cœur battre à rompre quand, ce soit-là, j’ai remarqué ces petits points de lumière.

Une lumière si discrète qu’on ne la verrait pas en journée ni même le soir si on n’y prêtait pas attention.

Pourquoi ces larves luisent-elles ? Les progénitures ne sont-elles pas censées être cachées ? Cette question me triturait depuis longtemps, mais à la vue de leur lueur, mes doutes ont vite été balayés. Elles se sont vite cachées dans le sol, mais leur lumière avait quelque chose de magique.

Une amie qui a déménagé de Nagoya à Yoshino m’a dit que son ouïe s’était améliorée depuis son arrivée. Et c’est vrai que j’ai moi-même tendance à remarquer des bruits qui ne semblent pas atteindre les tympans des visiteurs.

C’est peut-être le même effet que quand on retrouve le goût après une période de jeûne.

La nature de Yoshino possède sans doute de nombreux effets détoxifiants. Elle aide le corps à retrouver son état naturel.

Lors de votre passage à Yoshino et son environnement calme, ouvrez les yeux en grand et tendez bien l’oreille pour aiguiser vos sens.

Vous devriez vite réaliser que la montagne renferme bien des renseignements inaccessibles au monde des humains.

Et quand vous vous en rendez compte, votre monde s’élargit.

Et vous comprendrez pourquoi le mont Yoshino est considéré comme une « montagne sacrée » où résident les dieux.

Le mont Yoshino éveillera vos cinq sens.

Je vous invite à venir ressentir la montagne par vous-même.

Département éditorial de Yoshinoto

Département éditorial de Yoshinoto

Présentation du charme caché de Yoshino et comment en profiter.

Consultez également cet article !