よしのーと!

Taille du texte開く
Randonnée en montagne

Virée au mont Odaigahara à la recherche de champignons et de mousse

お気に入り

Ajouter aux Favoris

Cet été, j’ai choisi d’essayer un genre de voyage un peu différent à Nara.

Sur les conseils de mes amis de la région, nous sommes partis pour le mont Odaigahara.

Ils savaient que j’adorais les champignons et la mousse, et m’ont permis de réaliser un superbe voyage.

Quand vous vivez à Tokyo, il est rare de voir des champignons ou de la mousse.

Il arrive dans de très rares cas d’en trouver au pied de certains arbres dans les parcs, mais cela relève quasiment du miracle !

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai appris auprès de mes amis qu’il y en avait à foison ici.

Le mont Odaigahara, à la frontière entre les préfectures de Nara et de Mie, est un monument naturel spécial, sélectionné parmi les 100 plus beaux paysages et les 10 plus beaux panoramas cachés du Japon. La montagne entière est un véritable patrimoine naturel.

Pour moi qui n’ai pas l’habitude d’aller en montagne, une belle étendue naturelle si vaste est un monde que je découvre.

Mon idée du patrimoine naturel s’arrête à la Salamandre géante, alors imaginez mon excitation.

Et je me demande alors comment me rendre à un tel lieu, que j’imagine bien caché dans les profondeurs des montagnes.

Pour cette fois, j’ai fait le trajet en voiture avec ma connaissance depuis la gare Kintetsu Kashiharajingu-mae, mais vous pouvez emprunter les transports publics en descendant à la gare de Yamato-Kamiichi et en prenant le bus jusqu’au village de Kamikitayama. Vous trouverez aussi des sources chaudes dans ce village, et vous pouvez donc y passer la nuit en toute tranquillité.

Sur le trajet menant au village, vous vous plongez déjà profondément dans les montagnes. La vue sur les montagnes est magnifique.

Nous nous rendons d’abord à l’office du tourisme d’Odaigahara.

C’est un bâtiment charmant, façon cabane de montagne, qui sert de point de départ pour les excursions.

Ici, vous pouvez tout apprendre sur la nature et les sentiers recommandés du mont Odaigahara.

Vous pouvez y faire tous les préparatifs avant de partir, par exemple en appliquant un tampon commémoratif ou en étudiant les arbres à travers un plancher en verre. Un petit tour aux toilettes et c’est parti !

J’entre dans la forêt en respirant le bon air humide des bois, et j’ai déjà l’impression d’être dans une œuvre d’animation.

Dans cette forêt très vivante, je retombe en enfance : je saute sur les pierres qui dépassent de l’eau pure, puis je bondis des herbes aux sentiers recouverts de bois. De quoi faire un peu de sport avec légèreté.

Mais que les moins sportifs d’entre vous se rassurent. Plusieurs parcours sont proposés, aussi bien pour les débutants que pour les randonneurs chevronnés, et vous en trouverez forcément un adapté à votre condition physique.

Le personnel de l’office du tourisme est très gentil, aussi n’hésitez pas à leur demander conseil.

Des visites enregistrées sont également disponibles, il vous suffit donc de choisir un parcours et de profiter des charmes du mont Odaigahara.

http://vill.kamikitayama.nara.jp/guide/

Pour moi qui débute, j’ai choisi le parcours Higashi-odai, qui n’est pas trop rude.

Bien sûr, comme vous vous plongerez au cœur d’une forêt, il convient de vous équiper convenablement, mais même les débutants pourront apprécier la randonnée ici.

La plupart des chemins de ce parcours se suivent en douceur, comme ici.

En entrant dans la forêt, la mousse et les champignons que j’attendais tant sont présents partout ! Impossible de réfréner mon enthousiasme.

La mousse, qui pousse lentement avec l’humidité des lieux, a la vertu de guider vers les profondeurs de la forêt.

Depuis combien de temps la mousse rampe-t-elle sur cet arbre tombé, le transformant en pure œuvre d’art ?

Je me laisse imprégner par la bonne humeur en admirant les gouttes d’eau de la pluie fraîchement tombée qui reflètent ce spectacle.

Et j’adore l’aspect des champignons qui, au milieu de la mousse, montrent leur visage au creux des arbres.

Cette animation me fait dire que la forêt est réellement vivante.

Et vous ? N’avez-vous pas envie de vous plonger dans ces paysages qu’on croirait sortis d’un film Ghibli ou de Winnie l’ourson ?

J’ai passé un temps fou à prendre des photos et à admirer les lieux.

Ces dernières années, les amoureuses de mousse et de champignons se font de plus en plus nombreuses et viennent recharger leurs batteries ici. Il est certes agréable de recréer de petites forêts dans des bouteilles en verre chez soi, mais je vous invite à essayer de visiter le mont Odaigahara, de vous imprégner de sa bonne odeur de forêt et d’y découvrir les différents types de champignons et de mousse qui décorent les lieux. C’est une expérience vraiment rafraîchissante.

Bien sûr, il y a beaucoup d’autres choses à apprécier ici.

L’observatoire en bord de falaise de Daijagura vaut absolument le coup d’œil. À l’approche de Daijagura, la zone devient soudainement très rocheuse, et il convient de ranger son téléphone et de bien ouvrir les yeux pour choisir son chemin. Je suis montée, certes, mais pourrai-je redescendre ? Je surmonte mon anxiété et j’atteins l’observatoire. Et quelle surprise ! Une énorme falaise se cache sous un monolithe. Les plus courageux d’abord. Les jambes tremblantes, j’ai préféré ne pas trop m’approcher.

Mais la vue sur la vallée profonde est magnifique, on croirait une peinture. On voit même les nuages en dessous ! Je suis ébahie devant le paysage, même si je m’agrippe solidement à la roche.

Comme je le disais au début, c’est un endroit que vous pouvez atteindre après un parcours relativement simple et un petit effort à la fin, donc n’hésitez pas à essayer.

Après cette promenade à la forêt, retour à l’office du tourisme pour un bon déjeuner.

Vous y trouverez une cafétéria qui propose de quoi vous remplir l’estomac.

Leur curry est bien épicé et a un goût très caractéristique.

Pour plus d’informations sur Kamikitayama

http://vill.kamikitayama.nara.jp/kanko/

Département éditorial de Yoshinoto

Département éditorial de Yoshinoto

Présentation du charme caché de Yoshino et comment en profiter.

Consultez également cet article !