よしのーと!

Taille du texte開く
Discussions historiques

Brûler le mont Yoshino entier ? La crise du feu

お気に入り

Ajouter aux Favoris

Un visiteur venu voir les cerisiers de Yoshino déclare

« Si la pluie ne s’arrête pas de tomber, je mettrai le feu à la montagne entière et je rentrerai immédiatement »

Vous vous dites sans doute que « c’est une blague de mauvais goût ».

Si seulement c’était vrai.

Cette personne était vraiment prête à mettre le feu au mont Yoshino entier.

Il s’agissait de Toyotomi Hideyoshi.

Il n’était pas venu ici admirer les fleurs de cerisier lors d’un hanami seul et tranquillement.

Un grand nombre d’officiers militaires l’accompagnaient.

L’agitation était déjà grande à son arrivée au mont Yoshino.

On dit qu’Hideyoshi et ses troupes sont venues par deux voies.

La première passait par la ville de Nara.

De nombreuses personnes s’étaient rassemblées à Nara en prévision du jour du hanami.

« Tous ses compagnons sont parés d’or et d’argent.

Ils portent des tissus d’or et des vêtements de grand luxe.

Leurs tenues résonnent avec tout ce métal. Je compte environ trois mille personnes… » nous disent les écrits.

L’autre route passait par Sakai, à Osaka, puis à Taimadera dans la préfecture de Nara.

Les écrits disent que ce sont environ 5 000 personnes qui ont pris cette route.

Deux groupes pour l’armée d’Hideyoshi.

Ils se rejoignent au château de Takatori, situé un peu avant Yoshino, et prennent la direction du mont Yoshino.

À cette époque, rares étaient ceux qui venaient voir les fleurs des cerisiers de Yoshino.

À quoi pouvaient bien ressembler ces arbres ?

Les visiteurs étaient excités à l’idée de le découvrir. Tous arrivent vêtus de vêtements clinquants.

Tous étaient là avec l’objectif de profiter

de la vue des cerisiers.

Mais dès le soir de l’arrivée d’Hideyoshi, la pluie les accueille.

La pluie perdure le lendemain, puis le surlendemain, et les esprits commencent à s’échauffer.

Hideyoshi, à bout de patience, s’adresse au moine à ses côtés.

« S’il ne cesse jamais de pleuvoir, est-ce parce que

Zao Gongen et le dieu de la montagne ont choisi de nous refuser un hanami ? »

Le moine lui répond.

« Le mont Yoshino est un lieu où on ne mange pas la viande des oiseaux et des bêtes depuis des temps anciens.

Mais maintenant, votre groupe en mange à toutes les occasions.

Peut-être cela a-t-il déclenché la colère de Zao Gongen et du dieu de la montagne. »

Vous avez bien lu.

Il y a plus de 600 ans, à l’époque d’Hideyoshi, le mont Yoshino était un lieu très sacré.

Même les plus grands aristocrates de l’époque devaient passer 3 mois à se purifier avant d’être autorisés à y pénétrer.

Il était tout simplement impensable de consommer

de la viande dans un lieu aussi sacré.

Ainsi réprimandé par le moine, Hideyoshi ne pouvait pas rester sans agir.

Il ordonne ainsi de cesser immédiatement la préparation de plats à base de viande, et ajoute

« Si la pluie ne s’arrête pas de tomber après cela, je mettrai le feu à la montagne entière et je rentrerai immédiatement. »

Livide, le moine se retire rapidement.

Ainsi menacé, il passera la nuit à prier.

Hideyoshi ne put s’empêcher de rire hystériquement devant ce spectacle…

Quelle histoire, vraiment.

Que ce soit grâce à ces prières ou autre chose, le lendemain, le ciel bleu apparaît et dévoile le mont Yoshino recouvert de cerisiers.

Hideyoshi fut ravi de constater le changement.

Sans même essayer de cacher sa joie, il se plonge dans les profondeurs du mont.

Il atteint le temple d’Anzenj Zaodo, qui existait autrefois dans les profondeurs de la montagne,

et observe le mont Yoshino qu’il rêvait tant de voir.

« J’ai enfin pu voir ce paysage recouvert de fleurs de cerisier ! »

se serait-il exclamé.

Depuis des temps anciens, les cerisiers de Yoshino sont comparés à la neige.

Mais contrairement au manteau de l’hiver, le passage des flammes n’aurait pas permis à ces arbres de réapparaître.

L’histoire retiendra qu’Hideyoshi a apprécié son voyage.

Mais quel hanami animé ce fut.

Département éditorial de Yoshinoto

Département éditorial de Yoshinoto

Présentation du charme caché de Yoshino et comment en profiter.

Consultez également cet article !